Muse rgional de Vaudreuil-Soulanges
Vaudreuil-Dorion, Qubec

Galerie Vignettes Histoires Contactez-nous Recherche
 

Le canal de Soulanges (1899-1958) : une aventure technologique et humaine

 

 

4.1 Une construction difficile

La construction du canal de Soulanges fut une entreprise longue et difficile. Contrairement aux valuations prliminaires de l'ingnieur responsable du projet Thomas Monro qui prvoyait la fin des travaux ds la fin du mois d'octobre 1894, diffrents facteurs ont contribu retarder considrablement l'ouverture de cette voie navigable. L'un des principaux lments expliquant ce phnomne est sans contredit la nature du sol de la rgion de Soulanges contre laquelle les entrepreneurs et les travailleurs luttrent pendant sept ans afin d'y riger un systme de canalisation moderne. Bien qu'anticipes, la prsence d'un nombre beaucoup plus lev de pierres sur l'ensemble du parcours de mme que l'instabilit de ce sol glaiseux reposant sur un lit de sable engendreront des retards considrables. Les rapports prparatoires avaient sous-estim les consquences de ce dernier phnomne gologique. En effet, durant l'ensemble des travaux d'excavation, des boulis frquents viendront compliquer la construction du canal. Dans les sections du trac traversant les municipalits de Les Coteaux et de Coteau-du-Lac, en raison de la prsence d'argile bleue molle et grasse, les glissements de terrain seront frquents. Par exemple le 25 octobre 1897, la hauteur du rang Saint-Emmanuel, un boulement se produisit sur une distance de 400 mtres emportant au passage la cule de 3 000 tonnes destine supporter l'un des cinq ponts tournants. Les dommages que causa l'incident seront valus 80 000 $1. Afin de rgler cette problmatique, les ingnieurs responsables des travaux procderont, certains endroits cls, l'aplanissement et l'enrochement des berges du canal. Des murets en bton, galement destins solidifier les parois de l'ouvrage, seront rpartis le long du parcours2.

1. Franois Cartier. Canal de Soulanges. D'un dfi l'autre. Les Coteaux, Socit de dveloppement du canal de Soulanges / Muse rgional de Vaudreuil-Soulanges, 1999, pp. 50-51.

2. Mario Filion, dir. Histoire du Haut-Saint-Laurent. Sainte-Foy, Les ditions de l'IQRC, 2000, p. 248.

 

Imprimer la page

Avis importants  
© RCIP 2024. Tous droits réservés